Menu

Format ODB++, pourquoi le préférer au fichier Gerber

Faut-il privilégier ODB++ ou un fichier Gerber, pour l’envoi des données de projet du PCB à la fabrication ? La réponse ne fait aucun doute : l’ODB++ est le format officiellement indiqué par les normes IPC et recommandé par tous les producteurs de logiciels. Pourtant, la plupart des concepteurs électroniques continuent à utiliser ce bon vieux fichier Gerber, probablement par habitude. Une habitude qui coûte cher de par son inefficacité, due à l’adoption d’un standard obsolète qui ne contient rien d’autre que la géométrie de la topologie du PCB.

Le standard ODB++ créé par Valor Computerized System LTD en 1992, est un langage commun tombé dans le domaine public, entièrement gratuit et d’utilisation libre. En 2008 ODB++ a été homologué comme standard unique officiel par l’IPC pour l’échange des données dans la filière électronique. Tous les CAO actuellement sur le marché sont en mesure de générer gratuitement ce format, que l’ensemble des principales applications de production peuvent et doivent gérer, afin d’écarter définitivement toute ambiguïté dans l’interprétation des données, trop souvent à la source de malentendus et d’erreurs.

La structure d’un fichier ODB++

Les données ODB++ sont archivées selon une hiérarchie de données et de dossiers, comme illustré dans le schéma suivant.

Cette structure est comprimée dans un fichier unique avec une extension .tgz pour l’envoi, mais la norme IPC 2581 actuelle prévoit que la base de données soit contenue par défaut dans un fichier XML unique.

Les avantages du format ODB++

Utiliser le format ODB++ comporte plusieurs avantages importants, pouvant être résumés de la façon suivante :

  • il s’agit d’un format tombé dans le domaine public, certifié IPC ;
  • il garantit la sécurité du transfert et de l’interprétation des données ;
  • il s’agit d’un format transversal, utilisable par l’ensemble des producteurs et assembleurs de PCB ;
  • il intègre des informations non incluses dans les ensembles de production classiques :
    • empilage des couches ;
    • netlist;
    • variantes et composants non montés ;
    • informations de panneau ;
    • structures de perçage complexes.
  • Sont également disponibles des afficheurs gratuits, à l’adresse www.odb-sa.com.

Si vous souhaitez des informations directes sur comment utiliser au mieux le format ODB++ pour envoyer votre projet à la production, vous pouvez contacter notre assistance technique.

Retour haut de page